12-11-2013

Ne t’arrête pas…

Ne t’arrête pas sur ton chemin et ne retourne pas la tête,
ne t’arrête pas quand on ne croit pas en toi et tes rêves,
ne t’arrête pas aux peurs des autres et leurs croyances limitantes,
ne t’arrête pas sur ce que l’on dit de toi.

Quand la vie te semble triste et dépourvue de lumière,
quand la vie t’apporte que des galères,
quand au lever le matin, tu manques de perspectives nouvelles,
quand tu ne vois pas le bout du tunnel …

Ne t’arrête surtout pas de croire qu’un jour meilleur viendra.
Ne t’arrête pas de croire que tu peux dépasser ces moments là…
Ne t’arrête pas de croire en tes rêves les plus chers.
Ne t’arrête pas de croire que tu en as le droit.

Continue à suivre ton chemin…

Tes rêves commencent à se réaliser là, où tu laisses les croyances du passé,
là, où les autres se sont arrêtés ou ils avaient échoué…

Tes rêves commencent à se réaliser dès lorsque tu décides de changer!

Libère- toi des chaines du passé
et fais de la place à qui tu es !!!

Tsv. Shopova
12/11/13

Publié par teashopova dans Ne t'arrête pas... | Pas de Commentaires »

19-10-2013

Cabinet de Sophro- Analyse à Paris

Cabinet de Sophro- Analyse

Psychothérapie, Sophrologie et Méditation

07 70 16 91 82

Tsvetanka Shopova

« Ce n’est pas facile d’aller à la rencontre de nos peurs et de nos angoisses, mais lorsqu’on le décide, nous faisons un pas de plus vers la connaissance de qui nous sommes… »

Trouver une écoute attentive et bienveillante pour pouvoir se dire, déposer son mal-être et ses angoisses…

… je suis à votre écoute et disposition pour vous accompagner dans les épreuves que vous vivez en ce moment et pour vous aider à mieux comprendre vos questionnements intérieurs.

Tarifs en cabinet: 1h à 70 euros // 30 min à 35 euros Tarifs Skype et téléphone : 1h à 45 euros // 30min à 23 euros

Adresse: 69, Rue Saint- Lazare, 75009 Paris

Metro, Gare Saint Lazare Lignes : 3, 9, 12, 14 Bus : 20, 21, 24, 26, 27, 28, 29, 66, 80, 95

Téléphone : 07 70 16 91 82

 

Email: avenir.sophro@gmail.com 

 

 

Publié par teashopova dans Cabinet de Sophro- Analyse à Paris | Pas de Commentaires »

19-10-2013

Un coeur touché…

D’après mes inspirations du moment:

Un coeur touché,
un coeur en pleure,
un coeur qui souffre,
un coeur qui s’ouvre pour accueillir cette souffrance.

Il n’est jamais facile d’oser,
il n’est jamais facile de s’affirmer,
quand des conditionnements venant de loin,
de son éducation ou d’une société,
n’aimant pas les personnes rebelles,
n’aimant pas les personnes libres,
et rejetant les personnes qui osent.

Il n’est pas aisé de se dire
haut et fort de ce que nous pensons.
Il n’est pas aisé de dire
nos douleurs et nos sentiments.

Mais, il le devient facile
lorsque nous décidons de ne plus faire semblant,
de prendre ce risque et d’y aller,
en assumant ses actes et ses mots.

La liberté est là,
la légèreté aussi,
le coeur ouvert et toujours aimant,
la tête haute et sereine.

Oser s’affirmer et oser défendre sa liberté de penser,
c’est exister tout simplement…

Tsvetanka Shopova
19/10/13

Publié par teashopova dans un coeur touché | Pas de Commentaires »

19-10-2013

Ah, l’amour !!!

Ah, l’amour !!!

Aimer est une vibration, une énergie qui se diffuse et qui touche le coeur de l’autre,
aimer, c’est accepter de donner sans attendre au retour d’être aimé.
Aimer, c’est accepter l’autre dans sa différence et accueillir ce qu’il est dans sa globalité.

Si aimer quelqu’un en attendant de lui d’être gentil et avenant ou ceci et cela,
c’est conditionner cet amour et l’enfermer dans une cage,
et lorsqu’il devient différent de cette image,
le rejeter et le renier.

Aimer, c’est donner de soi sans se poser de questions.
Aimer, c’est donner naturellement et sans conditions.

Pour aimer l’autre inconditionnellement,
c’est apprendre à s’aimer soi dans son intégralité,
en acceptant ses qualités et ses défauts.

Posons nous les questions:

Comment je m’aime? Et comment j’aime l’autre?
Qu’est-ce que pour moi l’amour? Et qu’est ce qu’elle représente pour moi?
Quelles sont mes attentes, conscientes et inconscientes, pour que j’aime l’autre?
Quelles sont les preuves d’amour que j’attends de l’autre?

Comment je peux me donner l’amour et la reconnaissance que j’attends de l’autre, en m’acceptant tel que je suis, sans condition et sans aucune attente ??

( à méditer pour ceux qui le souhaitent …)

* l’image proposée représente le chakra du coeur

Publié par teashopova dans l'amour!!! | Pas de Commentaires »

19-10-2013

(…) Quelle clé pour en sortir? (deuxième partie)

Quelle est la clé pour se libérer de cette souffrance?

(deuxième partie de l’article « Conflits relationnels et souffrance »)

La clé, c’est d’aller au coeur de cette souffrance, à la rencontre de nos manques et de nos besoins, de cette histoire qui se réactive à chaque fois à notre insu.

Et bien souvent, nous trouvons les besoins d’amour et d’appartenance, les besoins d’être respecté dans l’intégralité de notre être, d’être valorisés et reconnu en tant qu’être unique.
Des besoins non- satisfaits et non- pris en compte pendant notre enfance et lors de notre développement psycho- physiologique. Dans cette démarche de libération et volonté de compréhension, nous reconnaissons les besoins non- satisfaits. La reconnaissance d’un besoin lui donne déjà le droit d’exister et d’être satisfait.

La deuxième étape de cette libération, c’est de créer une occasion symbolique ou réelle pour verbaliser notre souffrance et énoncer nos besoins aux personnes concernées ( si elles ne sont pas présentes, les faire venir symboliquement).

En verbalisant cette souffrance et l’état émotionnel dans lequel nous nous trouvons, nous sommes déjà sur le chemin de la libération de cet emprisonnement réactionnel et de cette blessure du passé.

Si vous vous mettez à l’écoute de la blessure qui s’est réactivée en vous, vous vous donnez la possibilité de grandir dans cette situation et de sortir d’un état réactionnel inadapté et d’aller vers un comportement d’Adulte libre.
C’est « tourner la page ».

En se positionnant en Adulte responsable et autonome dans sa façon de penser et d’agir, vous adoptez un comportement sain et guérisseur en soi: de ne plus subir des attaques inappropriés venant des personnes en position de persécuteur.

Dans cette nouvelle posture d’Adulte et non pas de petit enfant, vous affirmez votre valeur, votre unicité et liberté de penser et d’agir.

Vous êtes sur le chemin de la liberté de créer votre vie et de construire des relations plus authentiques et en accord avec qui vous êtes aujourd’hui.

Tsvetanka Shopova
Sophro- Analyste
Paris
18/10/13

Publié par teashopova dans Conflits relationnels et souffrance | Pas de Commentaires »

19-10-2013

Ces conflits qui nous pèsent et entravent notre liberté de penser et notre liberté d’être

Ces conflits qui nous pèsent et entravent notre liberté de penser et notre liberté d’être

Comment sortir d’une situation conflictuelle source de souffrance?

(première partie)

A chacun de prendre la responsabilité de sa vie, de la changer ou pas.

Toute personne a le choix de changer et d’évoluer dans la perception de soi-même et des autres, d’améliorer ou « pas » ses relations et sa façon de communiquer avec autrui.

Dans tout conflit relationnel, nous sommes amenés à revivre des blessures de notre passé et bien souvent des blessures de notre petite enfance.

Bien que nous essayions d’éviter les conflits, ils trouvent toujours un moyen pour se glisser dans notre quotidien et de s’installer dans une relation.

Si dans le conflit nous sommes dans la position de « victime » , la personne qui subit, et si la situation nous plonge dans une souffrance suite à laquelle nous perdons tous nos moyens pour faire face à « notre agresseur », nous régressons immédiatement. Nous sommes dans un état de soi de petit enfant ou de tout petit bébé, d’où la perte de moyen et de défense face à l’agresseur.

Les comportements de notre agresseur réactivent en nous des scénarios de souffrance et de mal- être qui nous plongent dans des blessures anciennes. Si nous restons dans cet inconfort relationnel sans rien dire, nous continuons inconsciemment d’approuver ses comportements et attitudes. Et par conséquence, notre blessure psychologique reste non résolue et toujours vive.

Or, si nous nous rendons compte de cette souffrance et du mal-être que nous éprouvons dans la situation donnée, nous pouvons également décider de la changer.

* pour aller plus loin dans « Quelle est la clé pour se libérer de cette souffrance? »,

se rendre sur l’article nommé: « Quelle clé pour en sortir »

 

18/10/2013

Tsvetanka Shopova

Sophro- Analyste Paris 75009

Publié par teashopova dans Conflits relationnels et souffrance | Pas de Commentaires »

18-01-2013

Prendre une main et l’embrasser

Prendre une main et l’embrasser,

en remerciant de toute cette richesse transmise,

de l’amour et la confiance soufflées à travers

ton amour de mère et créatrice.

 

Publié par teashopova dans je t'aime | Pas de Commentaires »

18-01-2013

Dans un silence naît la promesse d’un avenir et d’une vie plein de sens

Dans un silence naît la promesse d’un avenir et d’une vie plein de sens

 

Dans un silence émergent les pensées

suivies des larmes chaudes de tristesse,

que la réalité intérieure n’arrive pas à arrêter,

et à partir d’un vide s’ouvre un contenant,

comme un continent nouveau,

profond et dense de sens et transparence

et seul dans ce vide tout peut avoir un sens,

et prendre sa juste place

en le remplissant d’acceptation et de simplicité à la fois.

 

Une vie humaine ne suffit pas

pour taire toute cette souffrance issue des entrailles de la terre.

Une terre mère qui doit se taire

pour laisser une vie se réjouir

sans la prendre en otage

et sans la priver d’un avenir.

 

Dans une acceptation totale,

et une présence à la vie

qui nous pousse vers un avenir

dans une expérience humaine

et dans une expérience nouvelle.

 

Avec un détachement et position nouvelle

ouvrir les bras et saluer

un être naissant avec plein d’avenir

avec une promesse d’amour et de respect

du nouvel être qui est né.

 

18/01/13

Tsvetanka

 

Publié par teashopova dans Divers | Pas de Commentaires »

17-01-2013

à chaque naissance une fin

Quand la fin est là,

quand une vie prend fin,

quand un être part,

quand une âme s’envole,

 

que nous l’acceptons ou pas,

que nous la refusons ou pas,

que nous nous révoltons ou pas,

 

la vie est faite ainsi,

à chaque naissance une fin,

à chaque mort, une douleur

dans chaque douleur repose une force

une force qui t’aidera de te lever et de continuer ton chemin.

 

Tsvetanka Shopova

17/01/13

Publié par teashopova dans Entre la vie et la mort | Pas de Commentaires »

14-11-2012

moment présent

Quand on n’est plus dans le passé,
quand on n’est plus dans le connu,
et quand on ne se projette pas dans le futur,
on a la capacité de vivre le moment présent.

La capacité de s’émerveiller vit en chacun de nous mais c’est à nous de l’expérimenter.

Tsvetanka Shopova

Sophro- Analyste

Publié par teashopova dans Divers | Pas de Commentaires »

12345

Dérive |
le multi vers de zia |
quelques maux... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | wedding and book
| Le Cercle littéraire des Ma...
| Humeurs et Pensées...